Conférence à Strasbourg

Francois Delapierre a présenté Jeudi 14 mars 2013 une conférence sur la Bombe de la dette étudiante à l’Institut d’Etudes Politiques de Strasbourg à l’invitation des militants des 3 cercles du Parti de Gauche de l’Université de Strasbourg.

Une cinquantaine de personnes, étudiants, enseignants et personnels y ont assisté. Cette conférence sur les ravages des politiques néolibérales au sein de l’enseignement supérieur avait une raisonnance particulière dans cette universscie (30)ité qui fut l’une des premières à appliquer avec zèle la loi LRU (Libertés et Responsabilités des Universités) de 2007 qui a mis en œuvre la marchandisation des savoirs.

Le succès de la conférence, ainsi que la diversité du public, montre qu’à la veille de la mobilisation contre la nouvelle loi d’orientation sur l’Enseignement supérieur et la Recherche, la question du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche est au cœur de nombreuses préoccupations. Elle est aussi une confirmation de la dynamique des cercles universitaires strasbourgeois qui rassemblent de semaine en semaine plus de monde et contribuent à porter un message alternatif au cœur de l’université.

scie (31)Francois Delapierre a montré tout au long de la conférence que des alternatives existent et que la marchandisation du savoir n’est pas une fatalité mais une politique menée consciemment contre l’idéal d’émancipation qui devrait être au cœur de l’université.

Commentaires

Les Commentaires sont clos.